Le dépistage échocardiographique des sténoses aortiques et pulmonaires congénitales chez le chien

Les deux principaux vaisseaux qui partent du cœur sont : l’aorte, à la sortie du ventricule gauche et le tronc pulmonaire, à la sortie du ventricule droit.

Ces deux vaisseaux peuvent présenter un rétrécissement de leur base présent à la naissance, il s’agit d’une anomalie congénitale appelée sténose . Ces rétrécissements peuvent être localisés : • au niveau de la valve ce qui est le plus courant dans les sténoses pulmonaires : sténose valvulaire • sous la valve (anneau fibreux, fine membrane ou hypertrophie musculaire) ce qui est le plus courant dans les sténoses aortiques : sténose sous-valvulaire • au dessus de la valve ce qui est beaucoup plus rare : sténose supra-valvulaire.
Selon les études, leur prévalence est de 12 à 14 % pour les sténoses aortiques et de 20 à 49 % pour les sténoses pulmonaires.
De nombreuses races peuvent être prédisposées :

• Sténose aortique : Boxer, Terre Neuve, Golden Retriever …….

• Sténose pulmonaire : Boxer, Bouledogue, Beagle, Terriers …….…..
De nombreux clubs de races ont mis en place des dépistages officiels (Boxer, Terre Neuve, Bouledogue …) avec un lecteur officiel, pour leurs reproducteurs. Mais dans de nombreux cas, les vétérinaires du réseau CONVERGENCES (Montpellier Métropole) pourront être amenés à demander ce type d’examen. Le cas le plus courant reste la suspicion d’une sténose congénitale chez les chiots présentés lors des consultations vaccinales. La détection d’un souffle cardiaque juvénile devrait systématiquement induire un examen échocardiographique pour déterminer la nature des lésions responsables du souffle ausculté.

Le dépistage échocardiographique de ces affections consiste en la recherche de :

• Signes échographiques directs : Les échographistes du réseau convergence rechercheront :

• une fine membrane ou un bourrelet fibro-musculaire, en avant des valvules lors d’obstructions sous-valvulaires.

• un épaississement des valvules, ou même une forme anormale dans le cas de sténoses valvulaires

Capture1

• Signes échographiques indirects :

Les échographistes du réseau convergence rechercheront :

  • une hypertrophie des ventricules, avec souvent une proéminence des piliers.
  • des lésions de fibrose ou d’ischémie rendant le myocarde hétérogène ◦ parfois des dilatations atriales ou des signes d’insuffisance valvulaire.

Capture2

• Signes Doppler :

  • Le Doppler couleur permettra de confirmer la sténose et de déterminer sa localisation.

Capture3

  • Le Doppler continu permettra la mesure de la valeur des gradients de pression et d’établir la gravité de la sténose

Capture4

A l’heure actuelle, il n’existe pas de médicament permettant de soigner ce type de cardiopathie, mais les vétérinaires du réseau convergence pourront mettre en place un traitement en cas d’insuffisance cardiaque congestive, ou de troubles du rythme induits par une sténose. Il pourront aussi vous diriger vers des traitements de type dilatation par sonde à ballonnet sous radioscopie ou chirurgie à « cœur ouvert », cependant ce type d’intervention reste peu disponible en France et particulièrement onéreuses.

 

0