Le diabète sucre chez le chien

LE DIABETE SUCRE CHEZ LE CHIEN : Une maladie de la régulation du taux de sucre dans le sang

Le diabète sucré est une maladie hormonale se caractérisant par une hyperglycémie persistante et une glycosurie (augmentation du taux de glucose dans les urines). Il est la conséquence d’une mauvaise utilisation du glucose par les cellules du corps à la suite d’un déficit en insuline.

Il en existe 2 formes principales chez le chien :

  • Le diabète sucré de type I ou diabète insulinodépendant : Il est la conséquence d’un défaut de sécrétion de l’insuline par le pancréas. Il est rare et touche principalement les jeunes chiens.

  • Le diabète de type II ou diabète non-insulinodépendant : il résulte d’une résistance de l’organisme aux effets de l’insuline (moins de récepteurs, ou perte d’affinité), bien que celle-ci soit normalement produite par le pancréas.

Dans quels cas suspecter un diabète sucré chez votre chien ?

C’est une maladie de « l’adulte vieillissant, elle touche généralement des chiens de 6 à 10 ans. Les femelles non stérilisées sont plus concernées que les mâles. L’obésité est incontestablement une cause favorisante très importante.

Certaines races de petite taille, comme le Cairn terrier, le Caniche, le Keeshond, le Pinscher nain, le Teckel, ainsi que le Golden Retriever … sont considérées comme présentant une prédisposition.

Les signes cliniques les plus fréquents qui doivent vous alerter sont :

  • Un syndrome polyuro-polydipsique (PUPD) : augmentation de la quantité d’urines et de la soif

  • Une polyphagie, car le centre de la satiété est déficitaire en glucose

  • Un amaigrissement notable

  • Une léthargie

A moyen ou long terme, d’autres symptômes peuvent apparaître tels que : cataracte, infections urinaires à répétition (cystites), plantigradie…

Ces symptômes peuvent être révélateurs du diabète sucré, mais n’en sont pas spécifiques, donc attention à ne pas les confondre avec d’autres maladies. Pour cette raison, il est nécessaire de consulter votre vétérinaire du réseau Convergences de Montpellier afin de procéder à un examen minutieux de votre animal.

Comment diagnostiquer un diabète sucré ?

Divers examens vont permettre de confirmer la suspicion de diabète sucré.

Bien sûr, l’hyperglycémie est un élément important, mais seule, elle ne permet pas de porter un diagnostic de certitude. Votre vétérinaire vous proposera de réaliser une prise de sang, afin de faire un bilan biologique, ainsi qu’une analyse d’urine. Selon les cas, une échographie abdominale pourra être conseillée pour compléter l’exploration du pancréas. D’éventuels foyers infectieux seront également recherchés…

Quels sont les moyens de prise en charge du diabète sucré du chien ?

L’objectif du traitement est de redonner une qualité de vie acceptable à votre chien diabétique. La cause première du diabète ne pouvant être guérie, votre chien aura besoin d’une prise en charge quotidienne tout au long de sa vie, qui repose essentiellement sur une bonne hygiène de vie couplée à un traitement médicamenteux.

Le régime alimentaire est primordial. Il a pour objectif de limiter les fluctuations de la glycémie après les repas, et de maintenir votre animal à son poids de forme. En pratique, une consultation spécialisée de nutrition auprès de votre vétérinaire est vivement conseillée pour adapter le régime à chaque cas. Des exercices réguliers sont également indispensables.

Le traitement médical consiste à réaliser des injections d’insuline, bi-quotidiennes, dans la grande majorité des cas. Votre vétérinaire vous accompagnera du mieux possible afin d’ajuster l’insulinothérapie (technique d’injection, dose, fréquence, distribution des repas…). Des journées d’hospitalisation de 12h pourront être nécessaires afin de réaliser des courbes de glycémie de surveillance.

La prise en charge devra également inclure le traitement de toute autre infection intercurrente, même sub-clinique, ainsi que la stérilisation des chiennes.

Comment surveiller votre chien diabétique ?

La réponse au traitement insulinique est généralement très satisfaisante mais une surveillance et des contrôles réguliers sont nécessaires. En effet, il n’est pas inhabituel de voir évoluer les besoins en insuline de votre chien même après une longue période de stabilité : et son état peut alors se dégrader plus ou moins rapidement. Soyez attentif à toute modification de la soif, de l’appétit et de la quantité d’urines de votre chien, ou à l’apparition de crises convulsives… , et faites-en rapidement part à votre vétérinaire !

Un chien diabétique dont l’état se dégrade est une Urgence vétérinaire vraie qui peut rapidement aboutir des situations graves dont les deux principales sont le coma diabétique acido-cétosique (complication de l’hyperglycémie) et le coma hypoglycémique. Les symptômes sont généralement très comparables (déshydratation, abattement, tachypnée, vomissements, convulsions…), c’est pourquoi l’hospitalisation et la réalisation d’examens sont indispensables. Ils permettront de juger de la gravité de la situation.

0